Ermitage Saint-Antoine, Lac-Bouchette, Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec, Canada

L’ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette fut fondé par l’abbé Elzéar Delamarre en 1907 avec la construction d’une résidence secondaire et d’une chapelle dédiées à St-Antoine de Padoue. L’endroit est devenu un site de pèlerinage et l’abbé fut construire une chapelle plus imposante pour accommoder les visiteurs. En 1925 le site est pris en charge par les Frères mineurs capucins qui font construire un monastère et une église dédiée à la Vierge. Aujourd’hui l’endroit fonctionne aussi comme un site hôtelier avec une grande salle à manger avec terrasse donnant sur le lac et un excellent choix gastronomique avec des produits du terroir et des assiettes typiques de la région du Lac St-Jean comme la fameuse tourtière. On y trouve aussi une tour d’observation en bois, un sentier pédestre, un magasin de souvenirs, une boulangerie, un aire de campings avec stationnement pour les roulottes et l’accueil chaleureux des Frères et du personnel qui font de cet endroit une belle option pour des vacances relax, en solo, en famille, entre amis ou en amoureux. À voir: la chapelle St-Antoine de Padoue (néo-gothique champêtre), les fresques du peintre québécois Charles Huot, le monastère (néo-roman), la Chapelle Mariale, entre autres et bien sûr l’entourage naturel qui est magnifique!

Conseils

Vous pouvez réserver votre hébergement avec ou sans petit-déjeuner mais c’est pratique de le prendre même comme le souper, étant donner que le site est en pleine nature.

Vous avez une petite plage toute proche en allant vers le village et il y a quelques jeux pour les enfants sur le site à côté du lac.

Goûtez les pains et les brioches cuits à la boulangerie sur place, ça vaut la peine.

Il y a beaucoup d’activités tout au tour du Lac St-Jean aussi alors séjourner au monastère serait économique et confortable pour aller et venir en visitant la région.

Mur des Lamentations, Jérusalem, Israel

Le Mur des Lamentations, ou Mur occidental ou HaKotel et El-Bourak, est un mur de soutènement de l’esplanade du Temple de Jérusalem situé dans le quartier juif de la vieille ville datant du Iᵉʳ siècle av. JC et depuis le VIIe siècle, il intègre les murs d’enceinte de l’Esplanade des mosquées, très proche du Saint des Saints (situé sur le mont du Temple) ce qui fait que les juifs le considèrent l’endroit le plus saint pour la prière. Le pan (57 m de long) est juste une partie de la muraille occidentale (497 m de long). Le reste du mur est utilisé comme quatrième mur par les maisons attenantes dans le quartier arabe; l’autre partie est souterraine. Le Mur des lamentations est également un symbole national israélien de même que musulman car il soutient l’esplanade où sont construits le dôme du Rocher et la Mosquée Al-Aqsa (3e lieu saint de l’Islam). On accède à l’esplanade devant le Mur par une porte des remparts, la porte des Maghrébins ou des Détritus où les contrôles de police y sont stricts. L’esplanade compte 3 parties; une qui est ouverte à tout public, les autres deux, séparées par une cloison, sont pour les personnes qui veulent s’approcher du mur, l’une pour les hommes et l’autre pour les femmes. Il y a des arches saintes dans les salles souterraines qui bordent la section des hommes où l’on trouve des rouleaux de la Torah qui sont utilisés lors des offices de prière qui se tiennent à toute heure.

Conseils

Si vous voulez vous approchez du mur, soit pour déposer des petits papiers avec des souhaits ou des prières dans les fentes et crevasses, soit pour prier ou pour appuyer votre main sur le mur, vous devez entrer dans la section qui vous correspond en marchant vers le mur de front et en vous en allant de front au mur aussi, reculant lentement car vous ne pouvez pas donner le dos au mur.

 

Invalid Displayed Gallery