Cathédrale du Christ Sauveur, Avila, Castilla y León, Espagne

La cathédrale du Christ Sauveur de Avila, la première cathédrale gothique en Espagne, est l’évêché du même nom, en Castilla y León. Elle a été conçue comme un temple et forteresse, son abside étant l’une des plaques tournantes de la muraille de la ville. Elle se trouve aux côtés de plusieurs maisons ou palais majestueux qui assuraient la défense de la Porte des Loyaux ou du Poids de la farine. On ne sait pas avec certitude la date à laquelle elle a été construite mais la plupart des historiens disent que c’était au XIIe siècle avec l’achèvement dans le XVI siècle, sauf pour une tour qui n’a pas été achevée. L’arrière du choeur est en calcaire et c’est assez grand. Nous trouvons une influence française avec une ressemblance à la Basilique de Saint-Denis. Dehors, elle est fortifiée, mais a l’intérieur son double déambulatoire avec des colonnes et des voûtes minces lui donnent une impression de légèreté et de clarté, ayant également une très bonne lumière. Les trois nefs sont de largeur égale, mais la centrale est significativement plus élevée, et ouvre avec de grandes fenêtres à l’extérieur. On y trouve les restes de l’avant-dernière historien et premier ministre de la Deuxième République en exil, Claudio Sanchez Albornoz et ceux du Président espagnol Adolfo Suarez (1977-1981) et sa femme.

Conseils

La cathédrale est ouverte tous les jours, mais vous devriez consulter l’horaire quotidien.
Vous devez payer un droit d’entrée pour la visite touristique, mais les enfants de moins de 12 ans et les personnes handicapées ne payent pas.

L’oratoire Saint-Joseph, Montréal, Québec, Canada

L’oratoire Saint-Joseph est la plus grande église du Canada, située sur le flanc nord-ouest du Mont Royal à Montréal. L’élément secondaire du site est la basilique catholique dont les dimensions, sa croix et le dôme (60 m de hauteur et 39 m de diamètre) sont remarquables. L’endroit a des jardins où l’on peut suivre un chemin de croix avec plusieurs sculptures qui représentent la Passion du Christ. Le frère André a eu l’initiative pour sa construction qui a commencé à travers des dons et en 1904 une petite chapelle modeste, dédiée à St-Joseph, a été inaugurée mais elle ne pouvait pas contenir tous les fidèles alors ses portes restaient ouvertes et les fidèles priaient à l’extérieur donc ils ont décidé d’agrandir l’endroit et il l’a été agrandi même deux fois pour avoir l’aspect actuel qui peut accueillir 1,000 personnes. Les murs sont recouverts de granit argenté et le dôme est recouvert de cuivre. On y trouve plusieurs sculptures, tableaux, vitraux, un carillon et un important grand orgue. Il y a 283 marches pour monter à l’oratoire et presque une centaine sont en bois pour les pèlerins qui veulent monter à genoux. En dehors de l’église on y trouve la chapelle du frère André qui est aussi sa tombe. Il a été béatifié en 1982 par le Pape Jean-Paul II. Le père André a été très connus pour recevoir des malades et les guérir grâce à ses prières à St-Joseph donc il y a une chapelle où se trouvent les cannes, prothèses, corsets, etc, qui laissaient les malades qui se sentaient guéris.

Conseils

À l’occasion de Noël, vous pouvez visiter une partie d’une collection de plus de 900 crèches dans le Musée de l’oratoire.
Le cœur du frère André est exposé derrière une grille en fer forgé dans la salle d’exposition dédiée à sa vie et son œuvre.

 

Cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski, Tallinn, Estonie

La cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski est située dans le centre historique de Tallinn, en Estonie. Elle a été construite entre 1895 et 1900 au moment où la présence russe était au pays. C’est l’œuvre de l’architecte Michael Préobrajensky. Dédiée au saint Alexandre Nevski, l’intérieur peut contenir 1500 fidèles et on y trouve un iconostase, plusieurs icônes et de nombreux vitraux. À l’extérieur, on y trouve des panneaux de mosaïques de Frolov et il y a onze cloches dont la plus grande du pays qui pèse 15 tonnes. Elle a été presque démolie à la fin de la Première Guerre mondiale quand l’Estonie a eu son indépendance mais comme il y avait beaucoup de réfugiés russes au pays, ils ont décidé de laisser la bâtisse pour leur culte. En 1941, elle a été fermée par les autorités allemandes qui envahirent l’Estonie et elle a été réouverte à la fin de la guerre.

Conseils

L’entrée pour visiter la cathédrale est gratuite mais vous ne pouvez pas faire de photos ni de vidéos à l’intérieur.

Les dimanches, il y a une messe qui dure toute la journée et les touristes sont admis. Vous pouvez entrer et sortir à tout moment.