Cachi, Salta, Argentine

Cachi est une petite ville du nord-ouest de l’Argentine, située en province de Salta à une altitude de 2,280 mètres, sur les bords du fleuve Calchaqui. La ville se trouve dans un cadre montagneux dominé par le pic Nevado de Cachi qui culmine à 6,320 mètres. Les montagnes sont rouges, grises, roses, vertes avec quelques touches de différentes couleurs selon la position du soleil et les minéraux qui contiennent; elles semblent être l’œuvre d’un artiste… Une partie de la ville est de style colonial, avec des maisons blanches construites en argile sur une base de pierre, avec des toits de paille. Les fenêtres sont ornées de grilles en fer forgé. À voir, la Place Centrale avec ses deux monuments: l’église de Cachi, du XIXe siècle de style néogothique avec certaines parties qui ont été construites en bois de cactus, notamment le toit, l’autel et les confessionnaux et le Musée archéologique Pio Pablo Diaz qui abrite plus de 5,000 pièces qui vont principalement du 800 avant JC à 1600 après. La Place du 9 juillet est entourée de pierres qui reproduisent l’ancestral centre de réunion des indiens Chicoanas avec des entrées en triples arcades.

Conseils

Si vous aimez goûter la nourriture locale, il y a de très bon mets à déguster en commençant avec des empanadas à la viande coupée au couteau et aux grasses, frites; une délice totale mais attention que ça coule car elles contiennent du jus. Vous pouvez continuer avec l’humita qui est un maïs à la crème et il y a même des empanadas farcies avec. Une autre spécialité de la région sont les tamales (un genre de crêpe qui est recouverte d’une feuille de maïs).
Une visite au Musée Pio Pablo Diaz s’impose car vous aurez la possibilité de voir un corps momifié couvert de cuir, enveloppé de pailles, attaché avec une corde faite de fibres végétales et de laine; un symbole du culte des morts. En plus, cela ne coûte que quelques cents.
Si vous restez quelques jours, visitez le Parc Los Cardones. C’est un endroit unique où vous trouverez des cactus géants, il y en a même certains qui arrivent à 9 mètres de hauteur. Ce parc était sur la route que les incas traversaient de la vallée bolivienne aux terres argentines.
Si vous aimez un peu le tourisme d’aventure mais organisé et en tout sécurité, il y a des excursions dans une sorte de camion-autobus-vitré, qui vous permettra de connaître la région avec des guides expérimentés. Vous pouvez vous trouver tout à coup dans les nuages, en pleine nature et avec des paysages à couper le souffle.

La Vallée Sacrée des Incas, Pérou

La Vallée Sacrée des Incas ou Vallée de l’Urubamba est située dans les Andes du Pérou, près de la capitale de l’Empire Inca, Cuzco, et au-dessus de la ville sacrée de Machu Pichu elle comprend tout ce qui se trouve entre Pisac et Ollantaytambo, parallèle à la rivière Urubamba ( rivière sacrée qui traverse cette vallée). Elle est alimentée par les nombreuses rivières qui descendent des vallées et gorges attenantes et regroupe de nombreux sites archéologiques et villages. Les incas l’avaient choisie pour ses caractéristiques géographiques et climatiques; c’était un des principaux points pour l’extraction de richesses naturelles, et on y retrouvait la plus grande production de maïs du Pérou. La « petite Cusco », surplombe la Vallée Sacrée au-dessus du village de Lamay et de la ville de Calca. C’est une ancienne résidence des souverains incas qu’on peut accéder à pied. On peut aussi visiter le site de Yucay; résidence d’été des Sapa Inca. On y trouve un excellent système de terrasses et de canaux d’irrigation. On trouve aussi les vestiges du palais du dernier inca, constitué d’une cancha (enclos entourée d’un mur de pierres et d’adobe) et de plusieurs maisons individuelles séparées par des patios et des murs intérieurs de séparation, le palais traditionnel inca peut couvrir plusieurs hectares. Depuis Ollantaytambo les communautés de Huilloc et Patacancha sont les plus accessibles et accueillent quelques touristes chaque année. Il y a aussi d’autres petites communautés qui habitent dans les montagnes aux alentours.

Conseils

La meilleure façon de visiter la Vallée Sacrée est en faisant un tour avec guide en votre langue pour connaître aussi la riche histoire des incas. Dans la même journée ils vous montreront 3 ou 4 sites selon ce que vous aimeriez connaître. Vous pouvez aussi visiter les sites en prenant le transport en commun mais à ce moment là, vous devrez bien vous renseigner et prendre les directives et les cartes des endroits. Prendre un taxi est une autre option un peu plus chère mais vous pouvez vous mettre d’accord avec le chauffeur pour un prix fixe d’aller-retour.
Portez des chaussures confortables ou sportives, prenez de l’eau, des lunettes de soleil, de l’écran solaire et bien sûr votre caméra.

Invalid Displayed Gallery

 

Viña del Mar, Valparaíso, Chili

Viña del Mar est une ville proche de Valparaíso, dans la région de Valparaíso au Chili. Elle se situe à 120 kilomètres de Santiago du Chili par la route 68. Cité balnéaire par excellence, elle est entourée des villes de Valparaíso, Concon et Quilpué, aussi connue par son Festival International de la Chanson qui est né en 1962 et a lieu en février chaque année. Le balnéaire le plus connu est Reñaca. La ville compte avec des hôtels pour tous les budgets même comme un Casino. À voir : Jardin Botanique, l’horloge de fleurs, le Parc natural Gomez Carreño, le quai Vergara (qui est en train d’être réparé), le Musée en plein air, le Musée Fonck (avec un moái authentique amené de l’Île de Pâques), le Palais Présidentiel, le Château Wulff, entre autres.

Conseils

Même si Viña del Mar est une cité balnéaire, ça vaut la peine de la visiter à n’importe quel moment de l’année car c’est une ville culturelle très riche avec plusieurs musées, théâtres, centre commerciaux et d’autres lieux d’intérêt.
Vous pouvez séjourner dans la ville ou tout simplement arriver en métro, autobus ou voiture de location si votre destination est Valparaíso. Si au contraire, vous séjournez à Viña del Mar, une excursion à Valparaíso vaut la peine.

Invalid Displayed Gallery