Barcelone, Catalogne, Espagne

Barcelone,  capitale administrative et économique de la Catalogne, est considérée la 2e ville espagnole soit par sa population que pour ses activités. Son port sur la Méditerranée est l’un de plus importants du sud de l’Europe. Sa langue principale est le catalan. C’est une ville touristique par excellence connue pour l’œuvre architectonique que Antonio Gaudi y a laissée : La Sagrada Familia, le Parc Guell et la maison Batllo sont entres ses œuvres les plus remarquables. Ville aussi fameuse pour ses Ramblas (rues à proximité du port) où l’on trouve beaucoup d’artistes, bars, restos, magasins de souvenirs, etc.
 
Conseils
 
Procurez-vous la carte de 10 voyages pour économiser dans vos déplacements en transport en commun. Si vous restez un certain temps, vous pouvez aussi acheter la carte qui vous permet de faire 50 voyages dans un mois qui est encore plus économique.
Pour entrer dans le métro, vous devez faire attention, car il faut introduire le billet par la gauche et passer par la droite, si vous êtes distrait, une autre personne pourrez passer à votre place et vous devrez vous procurer un autre billet.
Si vous tenez à utiliser le bus touristique, achetez votre billet sur le net car vous aurez une réduction de 10%.
Il y a des attractions gratuites : le Parc Guell , le Parc du labyrinthe, le Musée d’Art Caixa-Forum, le secteur plus ancien de la ville, le port et la plage où vous pouvez arriver en métro.
Le Musée Picasso est gratuit le 1er dimanche de chaque mois.
Ne vous tentez pas avec les restos sur les Ramblas, ils sont chers et le service gastronomique n’est pas bon.

Château des Sforza, Milan, Italie

Le Château des Sforza, situé dans le centre-ville de Milan en Italie, est une forteresse construite au XVᵉ siècle par Francesco Sforza, duc de Milan, sur les ruines d’une citadelle édifiée au même endroit par Galeazzo Visconti. Il s’agit d’un quadrilatère, entouré de douves, et flanqué, côté ville, de deux tours rondes, qui abritaient des citernes d’eau avec un vaste champ de manœuvre auquel elles étaient adossées et côté campagne (à l’époque) de deux tours carrées et de la cour ducale et la Rocchetta, forteresse à l’intérieur de la forteresse, où demeurait le duc. Le château était divisé en deux parties, séparées par un fossé (fosso morto). Il conservait le trésor ducal dans la tour ‘Castellana’ et dans la tour ‘Filarète’, ils entreposait la poudre à canon mais en 1521 elle fut détruite par une explosion. Les grands artistes de l’époque ont embelli le château; Léonard de Vinci peignit l’enchevêtrement de troncs d’arbres de la Salle delle Asse; Bramantino avec son ‘Argos’ pour la Salle du Trésor et Bramante conçut
une passerelle couverte reliant les appartements du duc aux remparts extérieurs (Ponticella di Ludovico il Moro). En 1535, suite à la mort de Francesco II Sforza, Milan passa sous domination espagnole. Une ligne de fortification en forme d’étoile fut construite autour du château. Elle fut détruite pendant l’occupation napoléonienne (1802-1814). À partir de 1815, le Château des Sforza servit de caserne aux troupes autrichiennes. Lors des cinq journées d’insurrection contre l’occupation autrichienne (18-22 mars 1848), le général autrichien Radetzky ouvrit le feu sur les insurgés depuis le château. En 1893, les autorités militaires rendirent le Château des Sforza à la Commune de Milan qui avait envisagé de le démolir mais grâce à Luca Beltrami, le château a été sauvé. La restauration qu’il entreprit était destinée à faire du château un musée et une institution culturelle. Le fond du musée était constitué de donations faites par de riches familles milanaises et du fonds communal. Suite à une bombe en 1943, le château a été restauré à nouveau.
Aujourd’hui il abrite les Musées ‘Sforzeschi’, dont le musée des instruments de musique, le musée de la sculpture et la pinacothèque. Grâce à la Bibliothèque Trivulziana, le château est un dépôt exceptionnel d’archives, de manuscrits et de livres.

Conseils

L’accès est libre et gratuit mais si vous voulez entrer aux musées, vous devrez payer un billet.
Comme il est situé en plein centre-ville de Milan, vous pouvez accéder facilement à pied. Il se trouve en ligne droite avec le ‘Duomo’ (la Cathédrale).

 

Château de Karlstein, République Tchèque

Le Château de Karlstein (Hrad Karlštejn), situé à 30km de Prague,  est l’un des châteaux forts les plus importants de Bohême. Il a été fondée par Charles IV pour conserver les joyaux de la couronne impériale du St-Empire romain germanique, de la couronne royale des États de Bohême et des diverses saintes reliques. Le château original était d’une architecture gothique mais après avoir été abandonné plus d’un siècle, beaucoup d’éléments gothiques ont été remplacés par d’autres du type Renaissance. Il est connu comme le château fort le plus visité de la République Tchèque. Il a 5 niveaux avec plusieurs  tours et le grand donjon a 60m.

Conseils

Préparez-vous pour une marche d’environ 20 minutes pour y arriver, car l’accès en voiture s’arrête sur le parking du chemin principal, le reste de la montée doit se faire à pied.

Ne laissez pas de visiter la chapelle de la Sainte-Croix qui se trouve dans la tour haute. Généralement il faut faire une réservation pour la visiter en raison de la grande affluence touristique. Elle a 4 fenêtres partiellement vitrées de gemmes, une croisée d’ogives et des fresques illustrant la vie du Christ et 129 tableaux représentant des saints signé par Théodoric.

Vous  trouverez aussi un puits d’une profondeur de 80m où la remontée et la descente du seau sont assurées par une roue autrefois actionnée par de personnes qui marchaient.

Il est possible de réserver une visite guidée dans différentes langues. Pour les visites en tchèque, allemand ou anglais il n’est pas nécessaire.