Faro, Algarve, Portugal

La ville de Faro, chef-lieu de l’Algarve, est située à l’extrême sud du Portugal. L’aéroport international se trouve dans cette ville qui reçoit de plus en plus de touristes dont quelques uns restent dans la plage de Faro qui se trouve sur une île pendant que le reste se distribuent dans les différentes stations balnéaires de la côte. Il y a une belle partie de la ville qui se trouve entourée par des murailles romaines ayant une place qu’autrefois était un forum romain. On y trouve beaucoup de petits restaurants, bars, cafés et théâtres même que d’appartements. Il n’y a pas beaucoup d’édifices anciens ni monuments car la ville a été détruite dans le tremblement de terre de 1755, cependant il y a quelques ruines maures et romaines. À voir: la Cathédrale; l’église de Nôtre-Dame du Carmel, très connue pour les collection d’os de plus de 1200 moins; le Musée archéologique; le Parc Naturel de Ria Formosa (à 10km de la ville); entre autres.

Conseils

Si vous aimez le golf, vous trouverez plusieurs terrains tout au long de la côté jusqu’à Albufeira.

Si vous êtes dans la ville entre juin et septembre, profiter pour visiter l’île de Barreta, l’une des îles barrières du Parc Ria Formosa, qui est accessible en bateau seulement (20 minutes de Faro). Vous pourriez admirer plusieurs espèces d’oiseaux et pratiquer de la voile ou du windsurf. Il n’y a pas de constructions là sauf ce qui est strictement nécessaire pour l’activité de la plage.

Si vous êtes en famille, la plage la plus populaire pour aller avec les enfants est sur l’île Tavira. Vous pourriez aller en ferry seulement; il y a deux lignes qui partent de Tavira mais seulement une qui part du centre ville, offre un service régulière. Vous trouverez 7 km de sable fin avec plusieurs restaurants et cafés aux alentours même qu’un camping. Malheureusement, l’eau est froide même en été.

 

Couvent du Carmen, Padron, La Corogne, Espagne

Le Couvent du Carmen est situé à Padron, La Corogne, en Espagne, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, à 22 km de la ville de Santiago. Le bâtiment a été construit entre 1717 et 1752 avec un style néoclassique, sur un promontoire à côté de la rivière Sar, sous la direction d’un des Carmes déchaux, Frère Pierre de la Mère de Dieu. Alonso de la Peña et Monténégro, évêque de Quito, avait fait don d’une somme d’argent pour sa construction. Le couvent a été ouvert en 1752, appartenant à la communauté religieuse des Carmes Déchaux, mais au XXe siècle, le bâtiment a été repris par les Dominicains qui l’ont occupé jusqu’au début des années 80 de ce siècle, mais puisque le bâtiment était en très mauvais état et la communauté n’avait pas assez de ressources pour le réparer, ils ont dû se déplacer. Seulement un dominicain reste sur place pour diriger et superviser les travaux de restauration effectués par les écoles de métiers, avec l’octroi de diverses institutions publiques, les étudiants ont ici leur centre d’apprentissage et de travail. Charpentiers, maçons, serruriers, enfin, les jeunes autour de la ville qui apprennent un métier, font partie de cette grande œuvre.

Conseils

Vous pouvez rejoindre le monastère en bus, train, voiture ou tout simplement à pied.
Actuellement, le seul dominicaine qui vit dans le couvent, continue à donner la masse dans les horaires habituels.
Sur le site du couvent, vous pouvez obtenir de belles photos de l’endroit.

 

 

Abbaye de Beauport, Paimpol, Côtes-d’Armor, Bretagne, France

L’abbaye de Beauport est située sur la commune de Paimpol (au lieu-dit Kérity) dans le département des Côtes-d’Armor, en Bretagne. D’ici on peut trouver un point zéro pour la route de Saint Jacques de Compostelle. Fondée en 1202 avec l’aide d’Alain 1er d’Avangour et de Goëlo qui avait fait appel communauté des chanoines réguliers des Prémontrés installée à l’Abbaye de la Sainte-Trinité de la Lucerne, en Normandie. L’ordre des Prémontrés (fondée vers 1120) comprenait près de 600 maisons réparties de l’Irlande à Chypre et de la Suède à l’Italie. Un abbé général dirigeait d’une main ferme ce qui constituait une entreprise multinationale dont une mission fixée par son créateur, Saint-Norbert, était la desserte des paroisses. Pour créer une abbaye, il fallait de l’argent et un terrain pour implanter le monastère donc le comte du Goëlo accepta de donner à l’ordre un terrain sur un socle rocheux entre l’embouchure du ruisseau de Correc et une zone marécageuse. Ils ont construit les bâtiments munis d’une bulle papale. L’abbaye fut très prospère jusqu’au début du XVIIIe siècle mais après 1750 elle a été pillée et détruite par les révolutionnaires, puis fermée en 1790. Louis Morand en acheta une partie en 1797. Le reste devint la propriété de la commune de Kérity. En 1962, elle est classée Monument Historique. En 1993, le site est devenu la propriété du Conservatoire du littoral. D’importantes restaurations ont été réalisées, les artisans d’art, David Puech, Julie Malegol. Gilles Malegol, Alain Plesse, Jean-Claude Motte, on fait partie. De l’église élevée au XIIIe siècle, il reste la façade, la nef à ciel ouvert, le bas-côté nord et le bras gauche du transept. Aujourd’hui, l’abbaye constitue un des lieux touristiques majeurs en Bretagne.

Conseils

Le site propose un large éventail d’animations, vous pouvez vous renseigner auprès de la Mairie ou de l’Abbaye pour ce qui se passe dans la période où vous prévoyez la visiter.
Ouvert tous les jours du 15 juin au 15 septembre de 10h00 à 19h00 et le reste de l’année de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.