Rhodes, ville médiévale, Rhodes, Grèce

Rhodes est une ville située à l’extrémité nord de la plus grande île de l’archipel du Dodécanèse qui porte le même nom (Rhodes). Elle a une ville médiévale très importante avec beaucoup de ruines dans un emplacement privilégié où se trouvaient les ports antiques et où sont aujourd’hui les ports modernes. Le Colosse de Rhodes, l’une des sept merveilles du monde, était une statue gigantesque, traditionnellement située à l’entrée du port. Elle compte avec une belle place qui est le cœur touristique de la ville : la Place Hippocrate; où se sont installés plusieurs restaurants bien modernes avec des balcons terrasse en haut; au centre, on trouve une fontaine turque. Elle a de belles céramiques et une colonne surmontée d’une chouette de bronze. Un autre endroit à connaître est la rue Socrate, petite rue étroite que dès la place monte vers la mosquée de Soliman, rue entièrement bordée de boutiques. Bordant la place Hippocrate, on trouve un intéressant bâtiment de pierres avec escalier extérieur connu comme ‘Castellania’ ou Loge des marchands. Le bâtiment se poursuit par une série d’arcades pittoresques dans la rue Aristote qui unie la Place Hippocrate à celle dite de l’Archevêché . Près de la porte Akandia, on trouve les ruines de Sainte Marie du Bourg (XIVe siècle). Il y en a trois absides qui restent à quelques pas des remparts plus la cour de l’ancienne nef. Les remparts de la cité médiévale de Rhodes s’étirent sur 5 kilomètres de longueur. Il y en a une dizaine de portes dont la plus magistrale est la Porte d’Amboise, on y trouve deux tours rondes particulièrement imposantes mais elle n’ouvre que sur une chicane et il faut encore franchir la Porte Saint Antoine pour accéder à l’intérieur de la cité. L’autre porte remarquable est la Porte de la Mer ou Porte du Port qui était la porte principale. Deux belles tours jumelles crénelées et pourvues de mâchicoulis forment un ensemble plutôt séduisant. Au dessus de l’arc en plein cintre, un bas-relief mutilé représente une Vierge à l’Enfant entourée de Saint Pierre et de Saint Jean Baptiste. Dans la place de l’Archevêché on trouve une autre fontaine aux lignes très modernes avec trois hippocampes de métal qui célèbrent le milieu marin tout proche. Le port d’Akandia est un des trois ports de Rhodes. Devant la porte de la Mer, le port de commerce est le plus ancien ; on y voit les bateaux de pêcheurs. Celui de Mandraki, le plus célèbre avec le cerf et la biche, accueille bateaux de plaisance et de croisière à la journée. Le troisième donc, en dehors des fortifications, plus proche du grand large, accueille les géants de croisière et les ferry-boat en provenance du Pirée. Le port de Mandraki est protégé par une digue de 300 mètres de long sur laquelle se dressent encore trois antiques moulins à vent; au bout de la digue, le Fort Saint Nicolas défendait la ville de Rhodes des premiers assauts maritimes. A l’intérieur du fort, on trouve un phare qui, guide les bateaux la nuit.

Conseils

Si vous faites la visite d’un jour, la ville médiévale vous prendra toute la journée mais si vous séjournez quelques jours dans l’île, vous aurez la possibilité de la visiter à différents moments de la journée. Pour la parcourir, le matin et la soirée sont les moments plus agréables car le soleil est très fort et la chaleur peut être insupportable à partir de midi.
Vous trouverez beaucoup de magasins avec des artisanats typiques mais d’habitude vous pouvez toujours discuter le prix et obtenir ce que vous voulez pour un prix plus raisonnable..
Si vous voulez profiter un peu de la mer, pas loin du port, vous trouverez de plages pour passer quelques heures agréables. Les plages plus belles sont plus éloignées mais pour la visite d’un jour, ça vaut la peine de se rafraîchir un peu dans cette mer tellement agréable.
La ville compte avec beaucoup de cafés, restos, bars où vous pouvez vous relaxer un peu et profiter d’un bon café ou d’un bon vin locale.
Portez des souliers confortables et en été portez des vêtements légères et surtout buvez beaucoup d’eau.

Paestum, Campanie, Italie

Paestum est le nom d’un site archéologique situé dans la commune de Capaccio-Paestum, en Campanie, en Italie du Sud, qui s’appelait autrefois Poseidonia, du nom d’une cité de la Grande-Grèce. On y trouve trois temples grecs doriques et un musée, faisant partie du Parc National du Cilento et du Val de Diano. Ils disent que la cité grecque fut édifiée à la fin du VIIe siècle av. JC, par les grecques de Sybaris (actuelle Calabre). La cité a changé de mains à travers les siècles et elle a été abandonnée (à cause du paludisme) au XIe siècle et les habitant ont fondé la cité de Capaccio un peu plus loin de là-bas. On y trouve importants monuments d’époques grecque et romaine; à part les trois temples, il y a aussi petit amphithéâtre romain et un petit temple funéraire. Les remparts de la ville ( 4,7 km de long) sont bien conservés et il y a quatre portes romaines. On peut voir le premier temple d’Héra (épouse de Zeus) ou Basilique (appelé comme ça car il semblait plutôt une salle de réunion publique qu’un édifice religieux). Le temple mesure 24,35 m  x  54m et a 9 colonnes en façade et 18 sur le côtés avec une décoration végétale du col des chapiteaux, avec des feuilles, des rosettes et des fleurs de lotus. Le second temple d’Héra ou de Poséidon se conserve assez bien et il semble avoir été inspiré du temple de Zeus à Olympie. La présence de deux temples voisins dédiés à la même divinité demeure cependant inexplicable. Le troisième temple dit d’Athéna ou de Céres est plus petits que les autres et il y avait trois tombes médiévales dans le sous-sol qui font penser à une conversion du temple en église chrétienne. Le musée a une importante collection d’objets antiques grecs de l’Italie méridionale, des objets funéraires, de nombreux vases, des jarres, des armes et des fresques provenant des découvertes faites dans les nécropoles grecques et lucaniennes aux environs de Paestum.

Conseils

Si c’est une journée de chaleur n’oubliez pas d’apporter une bouteille d’eau, des lunettes de soleil et des chaussures confortables.
Vous pouvez vous loger proche du site, il y a plusieurs hôtels et vous pouvez en même temps profiter pour parcourir la région et visiter les belles plages aux alentours. C’est une zone avec beaucoup de places intéressantes à voir. L’idéal serait louer une voiture et parcourir la région: Salerne, Amalfi, Positano, Naples, Pompéi, Agropoli, Capri et tant d’autres beaux endroits vous attendent.

Gorges de Todgha, Maroc

Les Gorges de Todgha sont situées à l’est du Grand Atlas proche du village de Tinerhir. Les rivières ont formés des canyons à travers les montagnes sur une quarantaine de kilomètres. Les derniers 600 mètres de la gorge sont les plus beaux et remarquables. Le canyon se rétrécit et les murs de roche arrivent jusqu’à 160 mètres. Il y a un tout petit ruisseau à côté. Il y a une route asphaltée qui vous permettra l’accès au lieu sans aucun problème.

Conseils

C’est un endroit idéal pour les amateurs de randonnées. Il est aussi un site populaire pour les grimpeurs. Vous trouverez plusieurs routes qui ont été classées pour faire un parcours dans le canyon. Vous pouvez aussi faire une belle promenade à côté du ruisseau et de la gorge sur la route asphaltée.