Palais Royal de La Granja de San Ildefonso, Madrid, Espagne

Le Palais Royal de La Granja de San Ildefonso est l’une des résidences de la famille royale espagnole, dans la Sierra de Guadarrama, à 13 km de Ségovie et à 80 km de Madrid. Le nom vient d’une vieille ferme des moines hiéronymites qui étaient dans les alentours. Henri III construit le premier refuge et Henri IV construit un abri et une petite chapelle dédiée à Mgr Saint Ildefonso et en 1477 les Rois Catholiques donnent la place aux moines. Les moines utilisaient l’endroit rural pour prier et pour se reposer donnant origine au village prenant le même nom. C’était Philippe II qui l’a convertit dans un somptueux palais. En 1718, Felipe V, en amour avec l’endroit, l’achète des moines et fait construire un palais comme Versailles et ses jardins. Le palais devient la résidence d’été du roi d’Espagne et de sa cour. Felipe V et sa seconde épouse y sont enterrés, dans la collégiale. Plusieurs épisodes importants de l’histoire de l’Espagne ont eu lieu dans le palais. Le palais et les dépendances sont en forme de U et dans ses jardins il y a des arbres qui ont plus de 300 ans. Il y a deux terrasses et une chapelle (la Collégiale de la Sainte Trinité). L’intérieur du palais est profondément baroque avec de beaux plafonds ornés de fresques et moulures en bois peint or avec des lampes imposantes en verre.

Conseils

Le palais est ouvert au public. Il est conseillé de porter des chaussures confortables pour visiter les jardins parce que cela vaut la peine pas seulement pour ses plantes et ses fleurs mais aussi pour ses fontaines et monuments. De jeudi saint ils ont ouverts à 17h30, les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés. Les huit grandes fontaines sont mises en fonctionnement alternativement, mais le 30 mai 25 juillet et 25 août, elles fonctionnent toutes à la fois. Vous devez payer un droit d’entrée mais le 25 août l’admission est gratuite.

Galerías Pacífico, Buenos Aires, Argentine

Galerías Pacífico est l’un des plus importants et les plus traditionnels centres commerciaux de Buenos Aires. C’est le plus fréquenté par les touristes, le centre commercial abrite les marques internationales prestigieuses, a une aire de restauration majeure et le prestigieux Centre Culturel Borges est situé dans un secteur du bâtiment. Il occupe un bloc entier et les rues qui l’entourent sont Floride, Córdoba, Viamonte et San Martin. Le bâtiment a été construit en 1881 comme un lieu commercial pour la boutique par départements ‘Au Bon marché’, à ce moment-là, l’une des plus importantes dans la capitale argentine, il a accueilli depuis 1896 le premier siège du Musée des Beaux-Arts, aujourd’hui situé dans un autre endroit. Dans l’année 1908 une partie du bâtiment a été vendu au Buenos Aires Pacific Railway, d’où vient son nom actuel. L’emblème des Galerías Pacífico a été créé en 1945 et en même temps ils ont construit le magnifique Dôme avec des peintures murales des maîtres prestigieux, Antonio Berni, Lino Spilimbergo, Juan Carlos Castagnino, Demetrio Urruchúa et Manuel Colmeiro, étant ce dernier le seul étranger. En 1989 le bâtiment a été déclaré Monument Historic National et il a été entièrement rénové et transformé en un centre commercial de luxe. Le projet a été fait par l’architecte Juan Carlos López. À cette moment-là, quatre peintures murales d’artistes argentins ont été incorporés : Roux, Alongo et Josefina Robirosa. Sa belle architecture et les œuvres qui contient font que les touristes le considèrent l’un des plus beaux centres commerciaux du monde.

Conseils

N’oubliez pas votre appareil photo lorsque vous visiterez ce centre commercial car vous allez le regretter vivement. Il est l’un des rares endroits commerciaux où acheter reste la deuxième option devant une telle beauté artistique.
Vous pouvez profiter de la visite pour plusieurs choses qui n’ont également rien à voir avec le shopping. Ce centre commercial a une salle de spectacles et une salle d’exposition, alors allez au centre d’information pour en savoir plus sur ce qui se passe au moment de votre visite surtout si vous aimez le tango car les spectacles de tango sont très demandés par les touristes.
Vous trouverez également des guichets automatiques si vous avez besoin de retirer de l’argent de votre compte bancaire même que des endroits pour faire des appels internationaux ou de connexion Internet.
Si vous ne connaissez pas encore les « alfajores » (friandise typiques argentine), prenez votre temps et profitez un avec un bon café, au café appelé « Havanna »; qui est aussi le nom d »une des marques commerciales des alfajores qui, selon la majorité, sont les meilleurs.

Musée Solomon R. Guggenheim, New York, États-Unis

Le musée Solomon R. Guggenheim est un musée d’art moderne situé sur la Cinquième avenue dans l’Upper East Side à New York. C’est le plus connu des différents musées créés par la fondation Solomon R. Guggenheim. Il comptait en 2005 environ 6 000 œuvres dont 3 % seulement sont exposées.
À l’origine, son nom était The Museum of non-objective painting , que l’on peut traduire par Musée de la peinture non figurative. Il fut créé pour être un lieu d’exposition de l’art d’avant-garde d’artistes modernistes tels que Wassily Kandinsky et Piet Mondrian. L’emplacement actuel du musée, à l’angle de la 89e rue et de la 5e avenue, dominant Central Park, date de 1959, après que le nouveau bâtiment fut dessiné par Frank Lloyd Wright, qui décéda avant la fin des travaux et l’ouverture du musée le 21 octobre 1959.
L’espace muséal a une structure en hélice. Le visiteur entre par le sommet, puis descend progressivement jusqu’au niveau du sol par une rampe légèrement inclinée : la notion de salle d’exposition disparaît ainsi au profit d’une continuité de présentation.
Thomas Krens dirigea le musée entre 1988 et 2005. Il s’employa à franchiser l’établissement en permettant l’ouverture d’autres centres Guggenheim dans le monde.