La maison de Juliette, Vérone, Vénétie, Italie

La maison de Juliette est un musée dans une bâtisse du XII siècle où ils ont reconstitué le célèbre balcon, située près du centre historique de Vérone, en Vénétie, Italie. Cette maison et le balcon sont devenus célèbres grâce à la tragédie de William Shakespeare , Roméo et Juliette, parue en 1597. Cette maison a été construite par la famille Dal Cappello et on peut voir leur blason sculpté sur la clé de voûte de l’arc interne de la cour. Cette tragédie a été située à Vérone et à partir de ce moment là, la ville a été considéré comme une des villes les plus romantiques du monde et elle a été aussi appelée ‘la ville des amants de Vérone’. À partir du XIXe siècle, une légende prend lieu et la bâtisse a été considérée comme la maison où habitait Juliette Capulet, là où son bien aimé Roméo Montaigu lui avait déclaré son amour au pied du balcon. À partir de 1905, l’édifice a été converti en musée et il est devenu une importante attraction touristique. L’historien Antonio Avena fait restaurer la maison complètement entre 1936 et 1940 et ils ajoutent le balcon à la façade de la cour intérieure. Vous y trouverez des meubles du XVIe et XVIIe siècle, des tableaux et des gravures qui montrent l’histoire de Roméo et Juliette, des céramiques de la Renaissance et les costumes du film Roméo et Juliette (1968) de Franco Zeffirelli. La statue en bronze de Juliette, œuvre de Nereo Constantini, se trouve au fond de la cour. Il y a des murs couverts de vœux d’amour et graffitis multicolores laissés par les amoureux, à l’entrée de la bâtisse.

Conseils

Si vous tenez à vous faire une photo avec la statue de Juliette, allez-y le plus tôt possible car c’est presque toujours plein de publique. Si vous voulez laisser votre message ou faire un graffiti, vous devriez faire de même.

Il y a une tradition que disse que touche la statue de Juliette, donne bonne chance aux amoureux, il faut lui touche le sein droit.

 

L’histoire du samba à l’intérieur de São Paulo, Brésil

Pendant longtemps, ses racines sont restées fortement rurales, il fut nommé ‘samba de roda’, ‘samba de bumbo’, ‘samba de lenço’ ou encore ‘samba rural’, selon les intellectuels qui l’ont étudié dans les années 30. Les gens l’appelaient simplement de ‘batuque’. Au début, dans la dite province de São Paulo, il s’est structuré et renforcé dans les grandes exploitations agricoles où les noirs ont été pris comme esclaves à planter tout d’abord la canne à sucre et puis en plus grand nombre, à développer la culture rentable du café. Là il était dansé dans les quartiers des esclaves et sur les terrasses, au son des grandes ‘bumbões’ creusés dans des troncs d’arbres énormes sur le feu. Le samba a commencé à gagner territoire urbain en prenant sa place dans les villes de l’intérieur des terres de São Paulo, dans les célébrations religieuses profanes. Il a été ce samba d’origine rural (qui s’est épanouie dans de nombreuses villes intérieures comme dans l’une d’elles, Président Epitácio) et le samba remporte donc une caractéristique d’ intégration parce que les personnages à travers la musique et la danse, ces nouveaux brésiliens, aussi pauvres et les immigrants, obtiennent leurs places dans le domaine économique, mais aussi dans l’espace culturel et de loisirs des villes qui se développaient. Aujourd’hui, la ville touristique actuelle de Président Epitácio est sur la frontière de l’état de São Paulo, avec le Mato Grosso do Sul, une des meilleures destinations pour profiter aujourd’hui de la ‘Folia de rua’ (Folie de rue). Le carnaval de la ville est considéré comme l’un des meilleurs événements dans l’état de São Paulo.

Conseils

En séjournant à l’ouest de l’État, la municipalité offre un climat agréable et propice pour profiter du Carnaval.
Il est convenable de faire la réservation pour votre séjour pour vous assurer d’avoir votre place.

Rhodes, ville médiévale, Rhodes, Grèce

Rhodes est une ville située à l’extrémité nord de la plus grande île de l’archipel du Dodécanèse qui porte le même nom (Rhodes). Elle a une ville médiévale très importante avec beaucoup de ruines dans un emplacement privilégié où se trouvaient les ports antiques et où sont aujourd’hui les ports modernes. Le Colosse de Rhodes, l’une des sept merveilles du monde, était une statue gigantesque, traditionnellement située à l’entrée du port. Elle compte avec une belle place qui est le cœur touristique de la ville : la Place Hippocrate; où se sont installés plusieurs restaurants bien modernes avec des balcons terrasse en haut; au centre, on trouve une fontaine turque. Elle a de belles céramiques et une colonne surmontée d’une chouette de bronze. Un autre endroit à connaître est la rue Socrate, petite rue étroite que dès la place monte vers la mosquée de Soliman, rue entièrement bordée de boutiques. Bordant la place Hippocrate, on trouve un intéressant bâtiment de pierres avec escalier extérieur connu comme ‘Castellania’ ou Loge des marchands. Le bâtiment se poursuit par une série d’arcades pittoresques dans la rue Aristote qui unie la Place Hippocrate à celle dite de l’Archevêché . Près de la porte Akandia, on trouve les ruines de Sainte Marie du Bourg (XIVe siècle). Il y en a trois absides qui restent à quelques pas des remparts plus la cour de l’ancienne nef. Les remparts de la cité médiévale de Rhodes s’étirent sur 5 kilomètres de longueur. Il y en a une dizaine de portes dont la plus magistrale est la Porte d’Amboise, on y trouve deux tours rondes particulièrement imposantes mais elle n’ouvre que sur une chicane et il faut encore franchir la Porte Saint Antoine pour accéder à l’intérieur de la cité. L’autre porte remarquable est la Porte de la Mer ou Porte du Port qui était la porte principale. Deux belles tours jumelles crénelées et pourvues de mâchicoulis forment un ensemble plutôt séduisant. Au dessus de l’arc en plein cintre, un bas-relief mutilé représente une Vierge à l’Enfant entourée de Saint Pierre et de Saint Jean Baptiste. Dans la place de l’Archevêché on trouve une autre fontaine aux lignes très modernes avec trois hippocampes de métal qui célèbrent le milieu marin tout proche. Le port d’Akandia est un des trois ports de Rhodes. Devant la porte de la Mer, le port de commerce est le plus ancien ; on y voit les bateaux de pêcheurs. Celui de Mandraki, le plus célèbre avec le cerf et la biche, accueille bateaux de plaisance et de croisière à la journée. Le troisième donc, en dehors des fortifications, plus proche du grand large, accueille les géants de croisière et les ferry-boat en provenance du Pirée. Le port de Mandraki est protégé par une digue de 300 mètres de long sur laquelle se dressent encore trois antiques moulins à vent; au bout de la digue, le Fort Saint Nicolas défendait la ville de Rhodes des premiers assauts maritimes. A l’intérieur du fort, on trouve un phare qui, guide les bateaux la nuit.

Conseils

Si vous faites la visite d’un jour, la ville médiévale vous prendra toute la journée mais si vous séjournez quelques jours dans l’île, vous aurez la possibilité de la visiter à différents moments de la journée. Pour la parcourir, le matin et la soirée sont les moments plus agréables car le soleil est très fort et la chaleur peut être insupportable à partir de midi.
Vous trouverez beaucoup de magasins avec des artisanats typiques mais d’habitude vous pouvez toujours discuter le prix et obtenir ce que vous voulez pour un prix plus raisonnable..
Si vous voulez profiter un peu de la mer, pas loin du port, vous trouverez de plages pour passer quelques heures agréables. Les plages plus belles sont plus éloignées mais pour la visite d’un jour, ça vaut la peine de se rafraîchir un peu dans cette mer tellement agréable.
La ville compte avec beaucoup de cafés, restos, bars où vous pouvez vous relaxer un peu et profiter d’un bon café ou d’un bon vin locale.
Portez des souliers confortables et en été portez des vêtements légères et surtout buvez beaucoup d’eau.

Invalid Displayed Gallery