Le Saint-Sépulcre, Jérusalem, Israël

Le Saint-Sépulcre est, selon la tradition chrétienne, le tombeau du Christ, c’est-à-dire la grotte où le corps de Jésus de Nazareth fut déposé le soir de sa mort sur la Croix. On dit que l’empereur Hadrien avait fait construire, au IIe siècle, un temple consacré à Vénus sur l’emplacement du Saint-Sépulcre pour dissimuler le tombeau où Jésus avait été inhumé. Constantin le Grand, premier empereur chrétien, a remplacé le temple par une église. Un édicule de marbre a été bâti au-dessus du tombeau et c’est celui-ci que l’on peut voir aujourd’hui. Dans les années qui suivent, une série de bâtiments commémoratifs dessinent un parcours à travers lequel les pèlerins se glissent dans la vie, la mort et la résurrection du Messie, étant le lieu de pèlerinage par excellence au Moyen Âge. Jérusalem, depuis le VII siècle, était sous domination musulmane donc ce sont eux qui percevaient de chaque pèlerin, une taxe pour le droit d’entrée. Aujourd’hui, on y trouve deux pièces successives, comme dans les sépultures juives de l’époque romaine: la Chapelle de l’ange, où le corps était préparé (lavé, parfumé, embaumé) et la Chambre du Sépulcre (tombeau proprement dite).

Conseils

D’habitude le Saint-Sépulcre est ouvert à 4h00 et il ferme à 19h00 entre octobre et mars et à 21h00 entre avril et septembre. Le soir, au moment de la fermeture, les trois sacristains (un représentant pour chaque communauté) sont présents, pour décider qui l’ouvrira le lendemain. L’ouverture se fait à tour de rôle entre les trois communautés.
La sainte messe présidée par les latins dans l’Édicule du Saint Sépulcre commence à 4h30 du matin et se succède chaque demi-heure jusqu’à 7h45. A 8h30 les frères célèbrent la messe du jour chantée dans l’antichambre de l’Édicule. Simultanément il y a la Sainte Messe au Calvaire, dans la nef de droite, de 5h00 à 6h30.
Chaque jour à 16h00 la communauté franciscaine fait sa procession quotidienne dans la Basilique du Saint Sépulcre.

Église Notre-Dame de l’Assomption, Valdemoro, Madrid

L’église paroissiale de Notre-Dame de l’Assomption est située à Valdemoro, Madrid. Elle est de style baroque et a été construite dans la seconde moitié du XVIIe siècle sur les vestiges d’anciens bâtiments et est considérée comme les plus important monument de l’ensemble d’immeubles de la municipalité. Elle dispose d’une nef centrale de 60 m de long et 28 m de large, avec huit chapelles latérales de chaque côté. Il y a trois entrées, dont l’une située à l’ouest de la nef, composée de trois arches et deux tours carrées. La tour principale a été achevée en 1764 et son clocher a quatre cloches de bronze; sa couleur rose est due à la récente réforme qui a été faite. Les murs extérieurs sont faits de briques et de pierres. Dans son maître-autel on trouve une peinture de Francisco de Goya: l’Apparition de la Vierge à St-Julien, évêque de Cuenca, avec deux autres tableaux, L’Assomption de Francisco Bayeu et St-Pierre Martir de Ramon Bayeu. Nous trouvons aussi deux autres toiles de Claudio Coello et plusieurs fresques d’Antonio Van de Pere. La paroisse a un archive important avec des documents datant du XVe siècle. L’orgue est de 1737.

Conseils
La paroisse fonctionne en tant que telle et le calendrier des messes sont disponibles sur son site Internet.

Lac d’Orta, Novara, Italie

Le lac d’Orta ou Cusio est un petit lac alpin de la province de Novare et de celle du Verbano-Cusio-Ossola, en Italie du Nord. Situé entièrement dans la région du Piémont, le lac d’Orta est l’un des plus romantiques et tranquilles de la plaine du Pô. Le lac d’Orta est parallèle au Lac Majeur, dont il est séparé par le Mont Mottarone (1,491 m) et se situe sur la route de Domodossola à Novare. C’est le plus occidental des lacs alpins créés par le glacier du Simplon, ses eaux sortent au nord pour rejoindre le Toce (via la Strona) puis le lac Majeur. Il a 13,4 km de long sur 2,5 km de large avec un périmètre de 33,5 km et une superficie de 15,15 km avec une profondeur maximale de 143 mètres. Il est situé à une altitude de 292 mètres (soit 100 m plus haut que le lac Majeur). L’ île de San Giulio s’y trouve, à 400 mètres de la rive où des navettes régulières font le trajet depuis Orta. Les villes sur le lac sont Omegna (important centre industriel et station touristique), Orta San Giulio (charmante petite ville médiévale) et Miasino. Depuis la préhistoire, on exploite sur ses abords d’importants gisements de fer.

Conseils

Si vous aimez vous promener, c’est l’endroit idéal, plein de charme. à visiter dans n’importe quelle saison de l’année car le paysage vous enchantera à chaque fois. En hiver, les Alpes couverts de neige de fond lui donnent toute la beauté et majestuosité.
Une visite à l’île de San Giulio, s’impose.
Si vous voulez acheter des produits typiques de la région, visitez le lac depuis Orta San Giulio, où vous trouverez quelques magasins qui en vendent (différentes sortes de salami, saucisses, fromage, boissons, etc). Vous trouverez aussi plusieurs cafés, bars, restaurants et crémeries, pour goûter quelque chose pendant que vous appréciez le décor naturel.